principes concepts

Des idées autour du projet : Faire la démonstration qu' un tourisme durable s'appuyant sur les itinérances douces est possible sur notre territoire.

L'édition 2016 est la quatrième étape vers un chemin des bords de Loire de l'Ecopôle du Forez à l'Observaloire de Digoin, en passant par le Roannais en 2016.

Nous avons construit notre projet en nous appuyant sur l'expérience de 2 associations : Le chemin de STEVENSON du PUY à ALES : promotion d'un itinéraire de 200 kms à travers la Lozère. Empreintes 74 : création d'un réseau en Haute-savoie fédérant toutes les structures qui sont en lien avec la dimension « Nature et Culture »

Contribuer à faire passer le territoire d'un tourisme durable pour quelques roannais « militants » à un tourisme « grand public ».

Contribuer à construire un véritable projet global autour du fleuve Loire, aux côtés des acteurs du territoire.

Construire ce projet en partenariat avec les territoires voisins, le Forez et le Charolais-Brionnais dans une perspective de solidarité.

Vivre une expérimentation du « réfléchir, décider et agir ensemble » intégrant les élus, les personnels des collectivités territoriales et les citoyens dans leur diversité.

La dimension d'économie de proximité est toujours associée à notre démarche afin de lutter contre la désertification de nos communes rurales . ( un randonneur dépense en moyenne 55 euros sur le territoire qu'il traverse.)

Fleuve LOIRE Fertile cherche à combler « les espaces libres » qui existent dans l'aménagement des territoires et non à faire à la place des acteurs déjà engagés.

Ce prototype n°4 intégre la dimension d'intermodalité assez bien développée sur notre territoire : train, autobus du Conseil Général et de Roannais Agglomération.

Les itinérances douces recouvrent : la randonnée pédestre, la randonnée cycliste, la randonnée avec des équidés, la randonnée nautique et la randonnée handisport.

Elles recouvrent aussi la notion de rencontre avec les habitants qui vivent sur le territoire traversé, « marcher, c'est prendre le risque de la rencontre »